Covid19 : frontières fermées, bloqué·e chez soi…

#StaySafe #StayHome

Depuis le 18 mars 2020 les voyages à l’étranger sont strictement interdits, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Le conseil est le suivant : ne voyagez pas durant cette période de complications pour éviter de rester bloqué.e en dehors de la Belgique. Les frontières de beaucoup de pays sont fermées, dans certaines compagnies, des vols sont drastiquement réduits. Le retour en Belgique n’est nullement garanti.
Avant un quelconque départ, la SPF des affaires étrangères conseille de s’informer le plus rapidement quant aux restrictions. Celles-ci sont diverses et uniques dans chaque pays. Le risque encouru est un séjour prolongé avant de pouvoir rentrer au pays. Tout cela entraîne évidemment des conséquences financières et parfois médicales.

Restrictions à l’étranger ?

Les restrictions de voyages concernent donc tout le monde. En ce temps de confinement, les droits de chacun peuvent différer. Les personnes actuellement à l’étranger doivent, en premier lieu, s’adresser aux autorités locales, car la situation locale varie d’un pays à l’autre. Les vacanciers voulant rentrer plus tôt y ont droit dans la mesure où des sièges sont disponibles sur le vol retour. En cas d’urgence, une assistance est fournie par le centre de crise et par les ambassades. Le numéro d’urgence a été activé : cette ligne téléphonique permet l’assistance consulaire aux Belges à l’étranger qui rencontrent des problèmes dus à la crise provoquée par le coronavirus. Le 02/501.4000 est disponible de 9 h à 20 h heure belge.

Des restrictions imposées aux personnes voyageant depuis l’Europe

Parfois, le choix est impossible. Des personnes doivent partir à l’étranger. Si c’est le cas, tout le monde peut partir sous certaines conditions. Si votre départ est impératif, vous avez l’autorisation de partir à la seule condition que vous vous informiez quant à l’accessibilité de votre destination. Celle-ci doit être accessible, mais le retour doit l’être également. Les affaires étrangères conseillent donc de bien s’informer tant au niveau de la destination et du retour, mais aussi de vérifier si les assurances offrent des garanties en cas d’hospitalisation en terre inconnue.

Fermeture des frontières

Quelle est la meilleure solution pour éviter une propagation ? Alors que le Covid-19 atteint plus de 150 pays, les mesures de restrictions se multiplient. La Russie a fermé ses frontières le 28 mars. L’Europe est à « l’épicentre” de la pandémie : les frontières de l’Union européenne, de l’Espace Schengen et du Royaume-Uni ont été fermées le 17 mars à midi. Il y a quand même quelques exceptions.

  • La frontière France-Italie est ouverte sous contrôles systématiques. Les déplacements doivent correspondent aux dérogations prévues dans la loi.
  • La Russie a fermé ses frontières le 28 mars.
  • L’Allemagne a entamé des contrôles aux frontières avec la France, l’Autriche, la Suisse, le Danemark et le Luxembourg.
  • Le 16 mars, l’Espagne a fermé ses frontières.
  • La Pologne a annulé les vols intérieurs.
  • Fermeture des frontières en République Tchèque autant pour les étrangers voulant y entrer que les Tchèques voulant en sortir.
  • La Slovénie a fermé toutes ses frontières sauf aux Polonais.
  • Les pays africains ont aussi fermé leurs frontières.

C’est assez clair : la seule solution pour empêcher ou au moins diminuer la propagation est la fermeture des frontières.

Avant un éventuel départ, il est donc impératif de s’informer quant à l’accessibilité, aux fermetures ou non des frontières, à la nécessité du déplacement ainsi qu’aux assurances annulation ou assistance de voyage. La situation est inédite, le traitement des assurances le sera aussi.

 

N’hésitez pas à nous consulter évidemment !

02 517 02 11 – Bruxelles@aaacapitalassur.be

QUICK CONTACT

[rt_cf7_style][contact-form-7 id=”318″][/rt_cf7_style]

Rédaction

Ricardo Magliocchetti & Benoît Michiels